Présentation

Une plateforme animée par le Canopé de l’Académie de Limoges

La justification du projet

L’année 2014 initie le cycle des commémorations du Centenaire de la Première Guerre mondiale. La note de service du 7 juin 2013 présente les implications de l’éducation nationale à ce sujet et précise que les CRDP et CDDP constituent des « centres ressources » à la disposition des équipes pédagogiques locales.
Le CRDP du Limousin, en mutation vers le réseau CANOPÉ, se doit de participer à cet événement.
Le projet « 14-18 » consiste à créer un portail spécifique en rapport avec les commémorations du Centenaire et privilégiant la dimension régionale.

Les objectifs du site « 14-18 »

• Informer le public du Limousin sur les préparatifs et les manifestations du Centenaire ;
• Produire et diffuser des ressources sur la Grande Guerre ;
• Accompagner les projets des classes, des écoles et établissements scolaires de l’académie de Limoges.

Les contenus du site « 14-18 »

• Agenda : un calendrier des commémorations, conférences et expositions, centré sur le niveau régional.
• Articles  : une sélection de ressources sur la Grande Guerre déclinée en différentes catégories :

Arts – Discours – Films – Images – Livres  – Presse – Revues – Romans – Sites –  Son – Télévision – Vidéos – Webdocumentaires.

Quelques références sont proposées en langues étrangères (anglais, allemand, espagnol, italien).

La catégorie « Canopé » désigne les ressources produites en interne, essentiellement par le Canopé de Limoges.
• Espaces pédagogiques : les projets sur la Grande Guerre des établissements de l’Académie de Limoges  ; la charte qui permet d’héberger un projet sur le site.

Contacts
Luc Fessemaz, chargé de mission documentation
Tél : +33 (0)5 87 50 46 37
luc.fessemaz@ac-limoges.fr

Les 142 soldats allemands de Louyat

L’immense cimetière de Louyat, situé au nord de la commune de Limoges, contient un carré militaire avec 142 soldats allemands décédés dans les hôpitaux et les casernes de la ville, principalement dans les premiers mois de la Grande Guerre. Dominique Wilmart s’est intéressé à ces soldats oubliés, et en particulier aux 17 soldats inconnus. Après une longue enquête menée simultanément en France et en Allemagne, il a réussi à redonner une identité à deux de ces soldats. Une cérémonie a eu lieu pour cette raison au cimetière de Louyat, le samedi 4 juin 2016.

Cérémonie du 4 juin 2016 Invitation

Texte du discours  prononcé par Dominique Wilmart lors de la cérémonie du 4 juin 2016.

Cet article propose le témoignage de Dominique Wilmart sur la démarche et le contenu de ses recherches. Il propose également un dossier avec un portrait statistique et des cartes interactives qui permettent de situer les dates et les lieux de naissance dans l’Empire allemand, les dates et les lieux de décès à Limoges, des soldats allemands.

Lire le reste de cet article »

En mémoire d’elles

En mémoire d’elles

Une exposition interactive pour vous

L’exposition « En mémoire d’elles », élaborée par Canopé, est consacrée à la statuaire féminine dans les monuments aux morts du Limousin à partir de l’ouvrage du même nom de Jeannette Cathalifaud et Josépha Herman-Bredel (Éditions Culture et Patrimoine en Limousin, 2008, Ouvre un lien externe dans une nouvelle fenêtreréférence).

Les 9 panneaux de cette exposition interactive (des QR codes permettent de consulter des ressources complémentaires) sont empruntable auprès de la médiathèque Canopé/Espé de Limoges à partir de septembre 2016.

Pour tous renseignements, veuillez contacter Frédéric NONY :

Ouvre une fenêtre pour la rédaction d'un mailfrederic.nony@reseau-canope.fr

Tél. : 05 55 01 61 34

***

La carte de la statuaire féminine dans les monuments aux morts du Limousin 1914-1918

Trois applications pour mémoriser les images des 33 monuments aux morts du Limousin avec une statuaire féminine

Les 14 monuments en Corrèze

Les 6 monuments en Creuse

Les 13 monuments en Haute-Vienne

***

Dans sa version initiale, l’exposition En mémoire d’elles comportait 30 panneaux, vous pouvez consulter la version papier des panneaux et du livret d’accompagnement

***

2615 Morts pour la France de Haute-Vienne en 1916

Il y a exactement 100 ans, le 1er juillet 1916, commençait la bataille de la Somme. Au sein des armées françaises, les soldats de Haute-Vienne participent à cette bataille et sont aussi engagés depuis le 21 février 1916 dans la bataille de Verdun.

L’année des batailles

Après l’échec des grandes offensives de 1915 en Artois et en Champagne, les Français et les Britanniques décident de poursuivre leurs efforts en 1916 en attaquant le long de la Somme, mais ces plans alliés ne tiennent pas compte des intentions des Allemands qui pensant avoir vaincu les Russes, mettent au point une vaste offensive sur la forteresse de Verdun. Le début de l’opération allemande baptisée Gericht (Jugement) est prévu pour le 10 février, mais le mauvais temps le retarde au 21 février. La Ve armée du Kronprinz entre en action sur un font de treize kilomètres, appuyée par une énorme concentration d’artillerie qui est censée écraser préalablement les défenses françaises. Le fort de Douaumont tombe sans résistance le 25 février. L’offensive allemande s’élargie à la rive ouest de la Meuse, la crête du Mort-Homme est conquise le 8 mai, le fort de Vaux tombe le 7 juin. Le point culminant de l’offensive est atteint le 23 juin, mais dans un ultime effort les Allemands sont arrêtés devant le fort de Souville le 11 juillet. Le plan du général Falkenhayn a échoué, et il est remplacé en août à la tête de l’armée allemande par le maréchal Hindenburg. La bataille de Verdun va encore durer cinq mois,  et du mois d’octobre au 19 décembre qui en marque la fin, les Français vont reprendre l’essentiel du terrain perdu.

L’autre grande bataille de l’année 1916 est celle de la Somme, et elle concerne surtout les Britanniques. Elle s’ouvre le 1er juillet par un véritable massacre qui se solde par 20 000 morts et 40 000 blessés, les pertes les plus lourdes de toute l’histoire militaire britannique (1). Par la suite, l’utilisation en septembre de la nouvelle arme que représente le char d’assaut, évite un enlisement complet de l’offensive alliée. Cependant quand l’offensive s’arrête le 18 novembre, les Alliés ont perdu (morts, disparus, blessés) plus de 600 000 hommes pour une avancée territoriale d’à peine onze kilomètres…

(1) John Keegan, La Première Guerre mondiale.Éditions Perrin, 2013, page 365.

Malgré l’ampleur des pertes des deux grandes batailles de Verdun et de la Somme, les 2615 des Morts pour la France de Haute-Vienne en 1916 représentent un bilan annuel inférieur de 22% à celui des 3349 Morts de 1915.

Lire le reste de cet article »

Les recensements à Panazol en 1911 et 1921

Cet article se propose de dresser le portrait statistique des habitants de la commune de Panazol à partir des informations contenues dans les listes des recensements de population effectués en 1911 et 1921. La période choisie permet d’étudier les effets démographiques et économiques de la Grande Guerre, sur une commune rurale de Haute-Vienne située à proximité de Limoges.

Liste nominative et récapitulation des recensements de la commune de Panazol en 1911 et 1921

Montage R 1911-1921

Lire le reste de cet article »

Ressources sur les victimes de la Grande Guerre de Panazol

À l’occasion des commémorations du centenaire de la bataille de Verdun, le Canopé de l’académie de Limoges met à votre disposition sept ressources pour mieux connaitre les 70 victimes de la Grande Guerre de Panazol, commune de Haute-Vienne située à proximité de Limoges.

Schéma des sept ressources

Schéma des ressources sur les 70 victimes de la GG de Panazol

Lire le reste de cet article »