Les chroniques radio de l’historien Antoine PROST : « Si nous vivions en 1913 »

Alors que la France s’apprête l’an prochain à commémorer le centenaire de la guerre 14-18, France Inter vous invite a revivre comme… en 1913. L’été avant l’entrée en guerre, comment vivions-nous ?

Les chroniques radio  de l’historien Antoine PROST « Si nous vivions en 1913 » ont été diffusées dans la Matinale de France Inter, au cours de l’été 2013. Elles ont été prolongées par l’ouvrage du même titre : Si nous vivions en 1913 (Grasset, 2014).

Si nous vivions en 1913

Description de l’ouvrage

Date de publication: 5 mars 2014 | Série: Essais Français

« Si nous vivions en 1913, nous aurions déjà enterré bien des amis. Si nous vivions en 1913, nous serions surpris de voir autant de militaires. Si nous vivions en 1913, nous serions paysans, maréchaux-ferrants, couturières ou bourgeois, peut-être même rentiers. Si nous vivions en 1913, nous travaillerions beaucoup. Si nous vivions en 1913, nous serions fiers d’être une République. »

A travers une série de chroniques originales et passionnantes qui réveillent le passé dans tout ce qu’il a de plus quotidien, Antoine Prost nous dresse un portrait de la société française en 1913 tel qu’on ne l’apprend pas dans les manuels scolaires. Une façon d’entrer dans la grande Histoire par une petite porte. Un livre qui nous en dit long sur cette « Belle Epoque », si lointaine, comme exotique, ce monde d’avant auquel mit fin la Grande Guerre.

***

les 30 émissions à (ré)écouter

La République

du 23/08/2013
Nous allons quitter cette France de 1913 qui va bientôt basculer dans la guerre. Il me reste à vous dire sa fierté d’être une république…
avec : Antoine Prost
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 18/05/16 à 07h57)

 

La loi de 3 ans

du 22/08/2013
Si nous discutions politique en 1913, nous parlerions probablement de la loi de 3 ans. C’était le grand sujet de débat, c’était de cela que l’on discutait. La question était assez simple…
avec : Antoine Prost
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 17/05/16 à 07h57)

 

L’Armée

du 21/08/2013
Si nous vivions en 1913, nous serions très surpris de la présence des militaires. On les voyait beaucoup. On voyait d’abord les casernes construites pour la plupart depuis 1871…
avec : Antoine Prost
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 16/05/16 à 07h57)

 

Le service militaire

du 20/08/2013
Le service militaire a aujourd’hui disparu. En 1913, c’était une institution majeure de notre société. Cette année là sa durée fût portée de deux à trois ans…
avec : Antoine Prost
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 15/05/16 à 07h57)

 

La France serait un Empire

du 19/08/2013
Nous condamnons aujourd’hui la colonisation et le colonialisme mais ce n’est pas une raison pour l’oublier. Ce fût un fait et un fait mondial. Au 19ème siècle la plupart des nations d’Europe occidentale possédaient des colonies…
avec : Antoine Prost
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 14/05/16 à 07h57)

 

Le cinéma

du 16/08/2013
Si nous vivions en 1913, nous irions au cinéma avec nos enfants le samedi ou le dimanche. Vous me direz quelle différence avec aujourd’hui. La différence, c’est que c’était très nouveau…
avec : Antoine Prost
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 11/05/16 à 07h57)

 

La question religieuse

du 15/08/2013
J’ai tenté de vous raconté hier, la guerre que les radicaux avaient mené une dizaine d’années avant 1913 contre les congrégations catholiques. En 1913 elle couvait encore et les catholiques s’estimaient persécutés…
avec : Antoine Prost
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 10/05/16 à 07h57)

 

Les catholiques

du 14/08/2013
Si nous vivions en 1913, il nous faudrait changer de repères politiques car la question religieuse tenait une place qu’elle a perdue. L’affaire Dreyfus avait coupé la France en deux…
avec : Antoine Prost
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 09/05/16 à 07h57)

 

L’aristocratie

du 13/08/2013
J’aimerais vous faire rencontrer aujourd’hui, chers auditeurs, quelques familles pas beaucoup qui constituaient à elles seules un autre monde dans le monde de 1913, l’aristocratie.
avec : Antoine Prost
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 08/05/16 à 07h57)

 

Les artisans et les commerçants

du 12/08/2013
La société était globalement divisée en deux. D’un côté le peuple, paysans ou ouvriers qui travaillaient durement….
avec : Antoine Prost
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 07/05/16 à 07h57)

 

Les bébés de 1913

du 09/08/2013
avec : Antoine Prost
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 04/05/16 à 07h57)

 

Les bourgeoises

du 08/08/2013
La vie quotidienne au début du XXe siècle, racontée par l’historien Antoine Prost. Aujourd’hui, les jeunes filles de bonne famille…
avec : Antoine Prost
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 03/05/16 à 07h57)

 

La bourgeoisie

du 07/08/2013
La bourgeoisie n’a pas disparu depuis la grande guerre mais elle c’est beaucoup transformée. Pour elle 1913 c’était vraiment la belle époque.
avec : Antoine Prost
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 02/05/16 à 07h57)

 

Le Baccalauréat

du 06/08/2013
Le baccalauréat ne faisait pas la une des quotidiens. Un peu moins de 8 000 mille lycéens l’ont obtenu cette année là…
avec :
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 01/05/16 à 07h57)

 

La plupart d’entre nous n’auraient même pas le Certificat d’études

du 05/08/2013
Aujourd’hui, l’école et le certificat d’études…
avec :
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 30/04/16 à 07h57)

 

Les travaux domestiques nous prendraient beaucoup de temps

du 02/08/2013
Il y a un siècle, les travaux domestiques nous prennaient beaucoup de temps, et pas seulement le ménage ou la vaisselle. Retour dans la France de 1913 avec Antoine Prost, historien et président de la mission du centenaire de la première guerre mondiale
avec :
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 27/04/16 à 07h57)

 

Nous sentirions mauvais

du 01/08/2013
Retour un siècle en arrière avec Antoine Prost, historien et président de la mission du centenaire de la première guerre mondiale, dont France Inter est partenaire… Dans la France de 1913, nous sentions mauvais et l’eau courante était rare…
avec :
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 26/04/16 à 07h57)

 

Nous nous retrouverions au café

du 31/07/2013
En 1913, nous nous serions certainement retrouvés au café : le lieu de sociabilité par excellence. On comptait 482 000 débits de boisson pour 42 millions d’habitants, soit un bar pour 83 habitants, contre 25 000 cafés aujourd’hui…
avec :
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 25/04/16 à 07h57)

 

Nous souffririons déjà de la crise du logement

du 30/07/2013
En 1913, un an avant la grande guerre, nous souffririons déjà d’une crise du logement. Seule une minorité habitait un appartement avec un minimum de confort. Le logement populaire est différent : une pièce unique dans laquelle on faisait tout…
avec :
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 24/04/16 à 07h57)

 

Nous marcherions beaucoup

du 29/07/2013
En 1913, nous marcherions beaucoup : pour aller à l’école ou pour les travaux des champs. On prend les transports de façon exceptionnelle : pour le certificat d’étude ou les grandes foires. C’est l’époque où l’on construit des tronçons des chemins de fer
avec :
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 23/04/16 à 07h57)

 

Nous serions peut-être une travailleuse

du 26/07/2013
Retour un siècle en arrière. Aujourd’hui le quotidien des femmes ouvrières. On croit souvent que les femmes ne travaillaient pas. Or elles représentaient le tiers de la main d’œuvre, et c’est presque la moitié des femmes qui travaillent…
avec :
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 20/04/16 à 07h57)

 

Nous ferions la grève

du 25/07/2013
Retour il y a 100 ans. Aujourd’hui, la grève. A cette époque, les syndicats étaient faibles. Il existait une mystique de la grève. Plus qu’une action, elle éduque, aguerrie, entraide et crée… Et elle avait des répercussions sur la vie privée.
avec :
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 19/04/16 à 07h57)

 

Nous aurions peut-être visité l’usine Renault

du 24/07/2013
Poursuite de notre remontée en 1913, un an avant la seconde guerre monde. Aujourd’hui, visite de l’usine Renault de Boulogne-Billancourt. Elle ressemblait plutôt à une multitude d’ateliers, employait 4000 ouvriers, et produisait 4500 voitures par an…
avec :
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 18/04/16 à 07h57)

 

Nous mangerions surtout du pain

du 23/07/2013
Retour un siècle en arrière, comme chaque jour. Antoine Prost nous parle ce matin du pain, qui constituait en 1913 la base de notre alimentation.
avec :
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 17/04/16 à 07h57)

 

Nous vivrions à la campagne

du 22/07/2013
Retour un siècle en arrière. Même s’il n’y avait pas que des paysans à la campagne, en 1913, il y avait entre 7 et 8 millions d’agriculteurs qui vivaient en zone rurale. Avec Antoine Prost, historien et président de la commission du centenaire de 14-18
avec :
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 16/04/16 à 07h57)

 

Nous ne serions pas en vacances

du 19/07/2013
A cette époque, très peu de personnes partaient en vacances. Seuls les rentiers, les professions libérales, les commerçants, ou les enseignants pouvaient se le permettre. Les ouvriers, ne s’arrêtaient jamais de travailler par choix.
avec :
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 13/04/16 à 07h57)

 

Nous ne travaillerions pas tous

du 18/07/2013
L’historien Antoine Prost redessine pour nous la France de 1913, juste avant que n’éclate la grande guerre, dont on marquera bientôt le centenaire. Aujourd’hui, le travail. A l’époque, les bourgeois, les propriétaires rentiers ne travaillent pas.
avec :
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 12/04/16 à 07h57)

 

Nous travaillerions beaucoup

du 17/07/2013
L’historien et Président du conseil scientifique de la mission du centenaire de la 1ère guerre mondiale, Antoine Prost, continue de nous ramener chaque jour un siècle en arrière, pour plonger dans la France de l’avant grande guerre.
avec :
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 11/04/16 à 07h57)

 

Nous aurions déjà enterré beaucoup de proches

du 16/07/2013
Alors que la France s’apprête l’an prochain à commémorer le centenaire de la guerre 14-18, France Inter vous invite a revivre comme… en 1913. L’été avant la guerre, comment vivions-nous ? Aujourd’hui, l’espérance de vie.
avec :
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 10/04/16 à 07h57)

 

Nous n’écouterions pas la radio

du 15/07/2013
France Inter vous invite a revivre comme… en 1913. L’été avant l’entrée en guerre, comment vivions-nous ? Nous n’écouterions pas la radio, puisqu’elle n’existait pas. Mais alors, comment s’informait-on ?
avec :
(ré)écouter cette émission (disponible jusqu’au 09/04/16 à 07h57)