“Mes jours de guerre”,1914-1918 d’Aimé Boursicaud (1892-1958)

Le témoignage d’un Limousin : les jours de guerre d’Aimé Boursicaud, 8 août 1914-30 août 1919.

RHDA 1916

Citation

Chapitre III Le baptême du feu

Les premiers instants de la bataille d’Ethe, un village de Belgique, le 22 août 1914.

“Je commençais à rouler une cigarette et un grand nombre m’imitèrent. Tout en la fumant voilà-t-il pas qu’une balle arrive et frappe le fusil d’un camarade et le perce, puis une deuxième, puis une troisième sifflait autour de nous, si bien qu’une arrive en pleine tête d’un camarade. Il s’évanouit, et peu de temps après, il expira.”

Source : Jean-Louis Aimé Boursicaud, Mes jours de guerre, 1914-1918. Editions La Veytizou, octobre 2004, page 33.

Le mot de l’éditeur

Né à Ambazac (Haute-Vienne), appelé le 10 octobre 1913 à vingt et un ans pour effectuer son service militaire, démobilisé le 30 août 1919 à vingt=sept ans, Jean-Louis Aimé Boursicaud passera six ans sous les drapeaux dont quatre ans de guerre. Il ne partit pas la fleur au fusil, mais en patriote. Quatre années terribles qui entamèrent ces certitudes. Il nous livre ses “Jours de guerre” dans un  récit poignant et fort, teinté de pudeur.

Jean-Louis Aimé Boursicaud est décédé en mai 1958 en laissant à ses enfants ce récit de guerre, rédigé en 1919, sans jamais en avoir parlé.

***

Lire la fiche sur le site du CRID 14-18 qui présente le témoin, le témoignage et l’analyse du livre

http://www.crid1418.org/temoins/2013/03/22/boursicaud-aime-1892-1958/