Cartes interactives des Morts pour la France de Haute-Vienne de la Grande Guerre

Nbre de MPLF HV 5 couleurs

La première carte indique pour les 201 communes actuelles de Haute-Vienne, le nombre de Morts pour la France de la Grande Guerre natifs de la commune considérée. La population statistique représentée peut se recouper partiellement avec le nombre de morts de 1914-1918 qui figurent sur les monuments aux morts de chaque commune (tous ne sont pas nés dans la commune et n’ont pas obtenu la mention “Mort pour la France”). Sans surprise, c’est à Limoges que le nombre de Morts pour la France est le plus élevé avec 1878 natifs décédés. La comparaison du nombre de morts entre les différentes communes du département n’a pas beaucoup de sens compte tenu de la taille très différente de leurs populations totales. On peut retenir pour cette carte que la médiane est à 49 morts.

PT 1911 map

La seconde carte indique les populations totales des communes de Haute-Vienne en 1911, dernier recensement disponible avant le début de la Première Guerre mondiale. Avec 384 736 habitants en 1911, la Haute-Vienne est encore très proche de son maximum démographique atteint en 1906. Limoges domine les autres communes avec 92 973 habitants, mais la répartition de la population est moins déséquilibrée qu’aujourd’hui. Un quart des communes du département comptent plus de 2 000 habitants et la médiane se situe à 1 225 habitants.

 

Pourcentage de MPLF dans la POP 1911 map

La troisième carte fait le rapprochement entre les deux premières en fournissant le pourcentage de Morts pour la France dans la population totale de la commune en 1911. On constate un écart considérable entre les communes. Aux deux extrêmes on trouve Augne avec 8,12 % de natifs  morts dans sa population, et Glandon avec seulement 0,44%, la moyenne pour la Haute-Vienne étant de 3,66 %. Il est impossible d’apporter une explication détaillée à ces variations. On peut cependant observer que les petites communes rurales sont en tendance plus frappées que les communes urbaines. C’est particulièrement net pour les communes du plateau de Millevaches, des Monts de Châlus et des Monts d’Ambazac qui se situent souvent au dessus de 5% de natifs morts.

 

VPT 1911-1921 map

La quatrième carte indique les taux de variation des population totales des communes entre le recensement de 1911 et le recensement de 1921 (premier recensement d’après-guerre). Le constat du déclin démographique est évident : la Haute-Vienne perd sur la décennie 9 %  de sa population avec 193 communes en décroissance contre seulement 7 en croissance. L’impact de la Grande Guerre dans ce déclin est incontestable à travers l’augmentation de la mortalité et la baisse de la natalité liée aux “classes creuses”. Il est cependant impossible d’établir une corrélation solide avec la carte précédente car les variations de population peuvent aussi s’expliquer par des migrations (exode rural en particulier)  entre communes de la Haute-Vienne et aussi en direction d’autres départements français. Pour ne donner que deux exemples : Rempnat connaît une part élevée de natifs morts avec 6,58 % de sa population de 1911, et en parallèle un déclin considérable de sa population totale de 1911 à 1921 chiffré à – 24,2% ; Bellac au contraire ne compte que 2,48 % de natifs morts mais enregistre le plus fort déclin de population totale avec – 31,1%.

 

► Pour confectionner les quatre cartes interactives, il faut se rendre sur le site de Géoclip à l’adresse suivante :

http://franceo3.geoclip.fr/#v=map12;l=fr;z=35210,5852618,212334,169686

Pour remplir la carte des communes de la Haute-Vienne il faut cliquer sur  CHARGER  > des données personnelles  > puis 1° copier coller les deux colonnes (code Insee des communes ; indicateur représenté) que vous trouverez dans le tableau excel ci-joint : Haute-Vienne MPLF par commune ;

> 2° géocoder les données > 3° configurer les colonnes (type de représentation graphique, nom, source, unité) > 4° visualiser le résultat (vous pouvez changer les couleurs avec “options” dans la légende de la carte).

Pour enregistrer les cartes sur votre ordinateur, vous devez créer un géosignet et ensuite cliquer sur SAUVER CETTE ÉTUDE.

 

Version Google Map confectionnée en juillet 2016