Histoire des hôpitaux militaires temporaires de Brive sur la période 1914-1917

Quand la Grande Guerre s’invite à Brive 1914 – 1917 – Histoire de deux hôpitaux de l’arrière

Un livre de Jérémy Brunet , paru aux éditions PULIM, 2014, 25€.

Livre sur 2 hôpitaux de Brive

Brive, dimanche 30 août 1914 : la population attend, fébrile, l’arrivée de « ses » premiers blessés de guerre. « Un spectacle à la fois pénible et grandiose » l’attend. Brive entrevoit les premiers indices du drame qui se joue déjà sur le front. Les hôpitaux corréziens accueillent des soldats martyrisés par l’armement moderne de cette première guerre de masse industrielle. Très vite on s’organise pour porter assistance à ces hôtes exceptionnels nimbés de prestige. Une vague de générosité les enveloppe. Elle ne sera pas de trop pour pallier aux insuffisances initiales d’un service de santé qui entame le conflit avec une doctrine de prise en charge erronée. À l’orée de la guerre, un dépôt de blessés s’installe dans la caserne Brune. Rapidement prise de court, la structure ne doit son salut qu’au soutien de la population civile. Au début de l’année 1915, un nouvel hôpital est aménagé dans le collège Cabanis. Son installation n’est pas exempte de rebondissements malgré l’élan de solidarité locale dont elle fait l’objet. Bien desservie, Brive fait partie intégrante du vaste dispositif d’hospitalisation militaire de l’intérieur qui se construit et évolue au fil de la guerre. L’intrusion soudaine des blessés et des hôpitaux affecte la vie quotidienne de la population civile. La générosité spontanée des premiers temps se trouve peu à peu confrontée au prolongement imprévu de la guerre. La situation s’éternise, l’endurance charitable locale s’étiole…

Les archives du fonds 1914-1918 du service des archives médicales et hospitalières des armées, du centre de documentation du musée du service de santé ainsi que la presse locale corrézienne ont permis de reconstituer l’histoire des hôpitaux militaires temporaires qui ont fonctionné à Brive et dans ses environs pendant la Grande Guerre.

Découvrez le sommaire du livre sur le site des Presses Universitaires de Limoges