Quatre témoignages sur la Grande Guerre depuis les services de santé

Il s’agit de quatre témoignages de grande qualité, de la part de deux médecins et de deux brancardiers, qui ont en commun d’avoir traversé toute la Grande Guerre. Ils illustrent toute la violence et l’horreur des combats, mais également les moments moins dramatiques de la vie quotidienne de ceux qui avaient pour  mission de secourir et d’apporter les premiers soins.

1. J’étais médecin dans les tranchées. 2 août 1914 – 14 juillet 1919

Louis Maufrais (1889-1977), originaire de Dol-de-Bretagne a été médecin au 94e régiment d’infanterie, puis au 40e régiment d’artillerie de campagne et termine la guerre comme chirurgien assistant à l’ambulance 1/10 de la 42e division. Dans la préface, l’historien Mar Ferro met en avant le parcours exceptionnel d’un homme qui a traversé les champs de bataille les plus sanglants : l’Argonne, la Champagne, Verdun, la Somme, le Chemin des Dames… Son récit nous est parvenu en 2008 par l’intermédiaire de sa petite-fille,  Martine Veillet,, qui a travaillé sur les cassettes enregistrées par son grand-père quelques années avant sa mort, ainsi que sur les nombreuses photos qu’il avait prises à l’époque.

Louis Maufrais 2008

2. Destins ordinaires dans la Grande Guerre : un brancardier, 4 août 1914 – 9 janvier 1919

Martial Goulmy (1891-1937) originaire de Donzenac en Corrèze a été brancardier-musicien au 108e régiment d’infanterie de Bergerac. Il a également traversé l’ensemble de la Grande Guerre, depuis la Belgique en passant par la Marne, les tranchées de Lorraine et d’Artois, la Somme et l”enfer” de Verdun, pour finir par le front italien. C’est dés la fin de la guerre qu’il a mis en forme les notes prises tout le long du conflit. Le récit a été publié par les Presses Universitaires de Limoges en 2012, accompagné de notes tirées du Journal des marches et opérations du 108e RI. Dans sa courte introduction, l’auteur indique que ses souvenirs de guerre sont écrits “sans aucune préoccupation littéraire”, mais que  le lecteur y découvre “des détails sur la vie du soldat en campagne et la preuve que les brancardiers, quoique non combattants, ne sont pas toujours loin du feu ni à l’abri du danger”.

Destins ordinaires de la GG 2012

3. Les carnets de Laurent Pensa, musicien-brancardier au 31e RI (1914-1918)

” À l’instar de milliers d’hommes, Laurent Pensa a été conscrit en 1914 et a souhaité garder la trace de son expérience qu’il relatait quotidiennement dans ses carnets de notes écrites et les centaines de photographies qu’il prenait. Son témoignage exprime ce que de nombreux soldats de la Première Guerre mondiale ont vécu.”

Ce témoignage est une ressource pédagogique produite par le CRDP de l’académie d’Amiens en 2006. Il se présente sous la double  forme d’un DVD-vidéo contenant un film sur les traces du soldat Pensa, des interviews de spécialistes ; et d’un CD-Rom avec l’intégralité des carnets et photographies de Laurent Pensa.

Consultez le site qui accompagne cette ressource et qui propose des pistes pédagogiques pour exploiter le film et le cédérom : http://crdp.ac-amiens.fr/pensa/

les-carnets-de-laurent-pensa-musicien-brancardier-au-31e-ri-1914-1918

4. « Ce que j’ai vu de la Grande Guerre », photographies de Frantz Adam

Frantz Adam (1886-1968) d’origine alsacienne, était médecin au 23e régiment d’infanterie de Bourg-en-Bresse. Après-guerre il deviendra un psychiatre réputé. Son témoignage est à la fois celui d’un écrivain et d’un photographe. Il a publié en 1931  « Sentinelles… prenez garde à vous… ». Souvenirs et enseignements de quatre ans de guerre avec le 23ème R.I. ►Consultez l’analyse du témoignage sur le site du CRID 14-18 http://www.crid1418.org/temoins/2008/07/31/adam-frantz-1886-1968/

Mais c’est en tant que photographe que son apport est d’actualité.  Équipé d’un Vest Pocket Kodak  à soufflet il a pris de nombreuses photographies du front pendant toute la durée de la Grande Guerre. Cent cinquante d’entre elles ont été transmises par la famille à l’Agence France-Presse et publiées en 2013 dans l’ouvrage « Ce que j’ai vu de la Grande Guerre », aux éditions La Découverte.

Ce que j'ai vu de la GG Frantz Adam

► Consultez une sélection des photographies sur le site de la Mission du Centenaire http://centenaire.org/fr/tresors-darchives/fonds-prives/archives/ce-que-jai-vu-de-la-grande-guerre-photographies-de-frantz

► Lisez l’article Frantz Adam, photographe des tranchées sur le site du journal Le Monde http://www.lemonde.fr/centenaire-14-18-livres/article/2014/05/05/frantz-adam-photographe-des-tranchees_4411956_4366945.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *