La Grande Guerre a tué dans tous les milieux sociaux

Cet article* propose deux illustrations tirées de la liste des 3003 Morts pour la France de Limoges : Firmin Tarneaud (1894-1914), engagé volontaire et fils de banquier ; Henri Dumont (1882-1918), syndicaliste et fils d’ouvrier.

donte-ses-14

* Il n’est présenté ici que des extraits de l’article paru en intégralité dans la revue D’Onte ses ? du Cercle de Généalogie et d’Histoire des Marchois et Limousins (CGHML), n°14, automne-hiver 2016.

Lire le reste de cet article »

L’armée d’Orient, des expériences combattantes loin de Verdun

Dossier : La Grande Guerre en Méditerranée

Article p. 91-103

Cahiers de la Mediterranee

Résumé

L’expérience combattante de la Grande Guerre ne se résume pas à la bataille de Verdun ou à celle de la Somme. Les marins et soldats français de l’armée d’Orient connaissent des conditions de combat spécifiques et endurent des souffrances particulières. Les marins connaissent l’angoisse des mines, tandis que les soldats débarqués aux Dardanelles connaissent la difficulté de creuser des tranchées, celle d’un improbable ravitaillement en eau et la capacité guerrière des soldats ottomans, motivés par la guerre sainte. Les parcours d’évacuation des blessés sont encore plus tragiques que sur le front occidental. à bien des égards, les conditions de combat connues par l’armée d’Orient constituent une synthèse entre le front «  industrialisé  » occidental et des fronts de type «  colonial  ».

Plan

Auteur : François Cochet

Agrégé d’histoire, docteur, professeur des universités (histoire contemporaine) à l’université Paul Verlaine – Metz. Spécialiste des prisonniers de guerre et de l’expérience combattante. Responsable d’un programme de recherche dans le cadre de la MSH Lorraine : EXPECOM19-21 (expérience combattante, xixe – XXIe siècles), 2010-2013 qui rassemble les principaux chercheurs français et étrangers en histoire militaire en collaboration avec des partenaires institutionnels (West Point, Université de la Bundeswehr-Munich, CEDF/ DREX, Écoles de Saint-Cyr). Auteur de nombreux ouvrages personnels et en direction, dont : Soldats sans armes : la captivité de guerre une approche culturelle, Bruxelles, Bruylant, 1998 ; Les soldats de la «  Drôle de guerre  », Paris, Hachette, 2004 ; Survivre au front, les poilus entre contrainte et consentement, Saint-Cloud, Soteca / 14/18 éditions, 2005. Co-Direction avec le LCl Remy Porte du Dictionnaire de la Grande Guerre, Paris, Robert Laffont, coll. «  Bouquins  », 2008.

Référence papier

François Cochet, « L’armée d’Orient, des expériences combattantes loin de Verdun », Cahiers de la Méditerranée, 81 | 2010, 91-103.

Référence électronique

François Cochet, « L’armée d’Orient, des expériences combattantes loin de Verdun », Cahiers de la Méditerranée [En ligne], 81 | 2010, mis en ligne le 15 juin 2011, consulté le 02 juin 2014. URL : http://cdlm.revues.org/5498

Un hors-série : 1914-1918, la Grande Guerre vécue d’Auvergne et du Limousin

1914-1918 AUVERGNE LIMOUSIN – Hors-série 164 pages
Le Populaire du Centre et La Montagne, novembre 2013, 7,5€.
1914-1918 Auvergne Limousin, HS du Populaire du Centre et de la Montagne, 162 pages, novembre 2013
Dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre, les journaux La Montagne (siège à Clermont-Ferrand) et Le Populaire du Centre (siège à Limoges), avec le soutien de la Fondation Alexandre Varenne, publient  un hors-série sur le thème suivant : 1914-1918, la Grande Guerre vécue d’Auvergne et  du Limousin.

La vie dans les tranchées

TDC N°1024 – 15 novembre 2011

La vie dans les tranchées - TDC N°1024 - 15 novembre 2011

Les historiens de la Grande Guerre insistent aujourd’hui, à travers les témoignages des soldats eux-mêmes, sur l’« expérience combattante », qui permet de mieux comprendre comment a été possible le sacrifice de toute une génération.

 

Commander ce numéro  |  S’abonner

Éditorial (pdf – 87 ko)

Sommaire (pdf – 272 ko)

Lire le reste de cet article »

“14-18, La catastrophe”, Les Collections de l’Histoire

La catastrophe

A l’orée des commémorations qui vont marquer le centenaire de la Première Guerre mondiale, des historiens reviennent sur l’événement fondateur du XXe siècle. L’ébranlement de l’Europe commence bien avant l’attentat de Sarajevo du 28 juin 1914 et les soubresauts du conflit s’arrêtent des années après l’armistice du 11 novembre 1918. Au-delà du Vieux Monde, tous les continents sont touchés, comme le sont, partout, les hommes couchés dans les tranchées, les femmes en première ligne de la production, les savants, les artistes. Les survivants en sont conscients : plus rien ne sera comme avant. Nous sommes aussi les héritiers de 14-18. Une historiographie renouvelée nous permet de mesurer en quoi.

L Histoire nov 2013 14-18 La Catastrophe

Lire le reste de cet article »