Limoges 14-18. Être artiste dans la Grande Guerre

Une exposition sur la Grande Guerre et Limoges, la ville artiste et industrielle. Comment la ville industrielle, céramiques et ses créateurs se sont-ils inscrits dans les ruptures artistiques liées au premier conflit mondial ? Quelles modifications la Grande Guerre a-t-elle entraînées pour l’industrie de la porcelaine ?

14_1854_vl_musee_de_la_resistance_affiche_decaux

Lire le reste de cet article »

Le périodique Limoges Illustré en janvier 1915

Les extraits de Limoges Illustré donnent des informations sur le vécu de la Grande Guerre dans une ville de l’arrière. Dans ce numéro de janvier 1915, sont évoqués le bon comportement au front des soldats du 89e RIT, la création d’un nouvel hôpital pour accueillir des blessés et des convalescents, l’incorporation de la classe 1915, la vente de petits drapeaux belges en faveur des réfugiés, le transfert des prisonniers allemands…
On notera également la publication d’une longue liste des morts au champ d’honneur qui concerne des militaires du département la Haute-Vienne, mais il s’agit souvent de gradés et de fils de notables.

Limoges illlustré 1er-15 janvier 1915

LIMOGES-ILLUSTRÉ
PUBLICATION BI-MENSUELLE
DIRECTEUR: DOCTEUR PIERRE CHARBONNIER
SOMMAIRE des 1er et 15 Janvier 1915

QUINZAINE LIMOUSINE

La direction et l’administration de Limoges Illustré présentent aux abonnés et aux lecteurs leurs vœux ardents pour leur contentement et leur bonheur en cette année 1915 qui, hélas! ne s’annonce pas bien belle pour un grand nombre de Français.
Animés du même esprit et de la même espérance que leurs compagnons de la réserve et de l’active, nos territoriaux du 89e, plus mûrs, mais aux ardeurs ralenties par l’âge, ont fait preuve sur le front, durant ces derniers mois, d’une grande vigueur et d’un esprit hautement patriotique. Aussi l’ordre du jour de félicitations qui leur a été adressé n’est-il qu’un juste hommage rendu à leur courage.

Un nouvel hôpital, destiné à remplacer les hôpitaux installés dans les casernes de Limoges — évacués pour permettre de loger les soldats récemment incorporés de la classe 1915—a été créé à l’école du Pont-Neuf, rue d’Auzette. Deux cents lits sont déjà occupés par des blessés et des convalescents. Les habitants des quartiers voisins ont prodigué les dons à cet hôpital, accomplissant ainsi un louable devoir de solidarité. (…)

Lire le reste de cet article »

Le Limousin, une région de l’arrière

Mardi 10 février, Conférence 14-18 « Le Limousin, une région à l’arrière ». Par Monsieur Thierry Beaubiat, agrégé d’histoire.

A 14h – Salle des Congrès à Saint-Yrieix

SY_conf beaubiat-11 02 2015

La commémoration du premier conflit mondial 14-18 offre l’occasion de très nombreux débats et réflexions à ce sujet. La Ville de Saint-Yrieix en a pris dès 2014 la mesure en organisant expositions participatives, programmation cinématographique, spectacles, collecte de souvenirs et témoignages ainsi qu’aide logistique aux enseignants d’histoire et élèves de lycée qui préparent leurs propres évènements.

De cette guerre dont Marcel Gauchet a dit « qu’elle ne fût que surprise », il reste souvent à en éclairer et à en comprendre le déroulement et les conséquences dans les territoires. Le Limousin, loin du front, rural, a été profondément marqué par ce conflit. Mais de quelle manière a-t-il fallu apprendre à vivre et travailler sans les hommes au front ? Quelles conséquences a eu « l’économie de guerre » sur cette région ? A travers la conférence que donnera Thierry Beaubiat, des éléments seront donnés, grâce notamment aux documents des Archives Départementales, sur une approche de la vie au quotidien dans la région tant dans les villes que dans les campagnes.

Source : Site de la Communauté de Communes du Pays de Saint-Yrieix

► Consultez l’article du Populaire du Centre du 22 février 2015 : Le Limousin pendant la guerre de 14-18 était la deuxième région militaire de France.

Quiz sur Marguerite Genès, une briviste pendant la Grande Guerre

Sur le blog 14-18.brive.fr, les extraits des carnets de Marguerite Genès commencent le 24 juillet 1914.

Questions sur les carnets de juillet à décembre 1914

Medaillon MG

Thèmes des 25 questions
1. La date et le lieu de naissance de Marguerite Genès
2. Le fondateur du mouvement félibréen limousin
3. La population de Brive en 1911
4. Le régiment d’infanterie caserné à Brive à partir de 1907
5. La date de l’assassinat de François Ferdinand
6. Un monument inauguré à Brive en juillet 1914
7. Les comportements liés à la mobilisation générale
8. Les fausses rumeurs des premiers jours du conflit
9. Les évènements en Belgique et aux Pays-Bas
10. La cause des premiers morts et blessés
11. Les réquisitions
12. L’argot de la Grande Guerre
13. La grande bataille de septembre 1914
14. Les structures du service de santé aux armées
15. Le vocabulaire sur les militaires
16. Le développement des maladies au front à l’automne 1914
17. Les opinions politiques de Marguerite Genès
18. Les troupes coloniales qui passent par Brive
19. L’extension du conflit avec l’entrée en guerre d’un nouveau pays en novembre 1914
20. L’accueil des réfugiés de Belgique et du nord de la France
21. Le pillage et la destruction d’œuvres d’art par les Allemands
22. La désignation de l’ennemi allemand
23. Un « victoire russe » sur le front de l’est en novembre 1914 ?
24. Le sentiment d’union nationale de la population française
25. Les opérations du 126e régiment d’infanterie dans la Marne en novembre-décembre 1914

Lemozi portrait de MG

Marguerite Genès, une briviste pendant la Grande Guerre

Pour pouvoir répondre au mieux, vous êtes invité à lire les carnets de "Marguerite Genès, une fleur en guerre", sur le site 14-18.brive.fr
Départ
Félicitation - vous avez complété Marguerite Genès, une briviste pendant la Grande Guerre. Vous avez obtenu %%SCORE%% sur %%TOTAL%%. Votre performance a été évaluée à %%RATING%%
Vos réponses sont surlignées ci-dessous.
Retour
Les questions en gris sont complétées.
12345
678910
1112131415
1617181920
2122232425
Fin
Retour