Les fusillés pour l’exemple de Souain et de Flirey

 « Si les hommes ne partent pas à l’assaut, je fais tirer le 75 sur les tranchées »  : menace qu’aurait prononcée le général Réveilhac, le 10 mars 1915 dans le secteur de Souain (Marne).

Le GQG de Joffre ne se soucie guère de ces soldats qui sont qualifiés de « matériel humain » dans certains rapports ! Les témoignages d’officiers montrent qu’au printemps 1915, les fantassins en ont assez des sacrifices inutiles des offensives de Champagne et d’Artois. La démoralisation des soldats va finir par se transformer dans quelques cas par le refus de sortir des tranchées pour se faire massacrer. Un premier incident se produit les 8 et 10 mars 1915 dans le secteur de Souain, où les hommes du 336e régiment d’infanterie refusent de partir à l’assaut. Vingt-quatre hommes, dont six caporaux seront traduit en conseil de guerre, et quatre seront condamnés et « fusillés pour l’exemple » le 17 mars 1915.Il faudra attendre le 3 mars 1934 pour que la Cour spéciale de justice militaire prononce leur réhabilitation.

Lire le reste de cet article »

Un article de 1921 sur les fusillés de Flirey

Le Bulletin de l’association des mutilés et réformés de guerre du département de la Creuse, dans son numéro 32 de septembre 1921, comporte en première page un article consacré aux fusillés de Flirey en avril 1915 et structuré en quatre paragraphes : les faits, les fautes, les réparations, les sanctions.

Télécharger (PDF, Inconnu)

Autres ressources du site sur le sujet des fusillés :

Les fusillés de la Grande Guerre du Limousin

Un webdocumentaire de RFI sur les fusillés pour l’exemple de la Première guerre mondiale

Sélection de ressources pour aborder en classe la guerre 14-18

Une sélection de ressources sur la Grande Guerre élaborée par le CDDP 81

Page d'accueil GG CDDP 81 sélection sur scoop.it

Cliquez sur l’adresse suivante pour accéder à la sélection : http://www.scoop.it/t/grandeguerre81

Les fusillés de la Grande Guerre du Limousin

Pour l’historien Antoine Prost, président du conseil scientifique de la Mission du centenaire de la première guerre mondiale, la mise en ligne des dossiers des fusillés, consultables sur le site Mémoire des hommes et au Musée de l’armée, permet la réintégration de ces hommes dans la mémoire nationale. Il explique dans un entretien donné au journal Le Monde combien « Il est très difficile de faire le tri entre les fusillés »

http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/10/31/antoine-prost-il-est-tres-difficile-de-faire-le-tri-entre-les-fusilles_4515057_3224.html

***

La mise en ligne le 11 novembre 2014 de la base des fusillés de la Première Guerre mondiale

Base de données des militaires et civils fusillés en application d’une décision de la justice militaire ou exécutés sommairement durant la Première Guerre mondiale

Lire le reste de cet article »

Un webdocumentaire sur les traces du conflit 14-18 en Auvergne et Limousin

 

 Sept thématiques abordent, par l’image et le son (chansons d’époque) , les figures locales (René Viviani, Etienne Clémentel), les innovations (l’aviation), les faits marquants (présence des alliés américains, des prisonniers de guerre), qui ont survécu à la Grande Guerre.

Webdocumentaire Auvergne-Limousin

En Auvergne comme en Limousin, la “Der des Ders” ne s’est pas achevée à la 11e heure, du 11e jour, du 11e mois de l’année 1918. Ni avec la disparition, en 2008, à Brioude (Haute-Loire), de Louis de Cazenave, l’avant-dernier poilu français survivant.Des villes en campagnes, dans la pierre et dans les mémoires, en Auvergne comme en Limousin, si loin du front, les maux de l’histoire, un siècle après l’Armistice, ont laissé des traces indélébiles.