Le futur mémorial aux Limougeauds morts lors de la Grande Guerre

Le futur mémorial de la place Jourdan à Limoges

Initié au printemps 2014, le projet de mémorial en hommage aux soldats de Limoges Morts pour la France pendant la Grande Guerre va entrer dans sa phase de réalisation au début de l’année prochaine, afin d’être prêt pour le centenaire de l’armistice, le 11 novembre 2018.

Sur l’écritoire en granit noir qui entourera le monument aux morts actuel, figureront dans l’ordre alphabétique les noms des 3003 Morts pour la France de Limoges sur la période 1914-1919, auxquels ont été rajoutés 2 autres Morts pour la France reconnus postérieurement en tant que grands invalides de guerre ainsi que ceux des 5 fusillés pour l’exemple originaires de Limoges.

La répartition des noms en fonction des lettres de l’alphabet est très inégale. Dans la liste, les noms commençant par B sont les plus nombreux (435 noms ; 14,5% du total). Les 6 lettres B,D, M, C, L, P, rassemblent 62,1% des noms, alors qu’a l’opposé 9 lettres (voir fin du tableau ci dessous) rassemblent moins de 1% des noms.

► Pour plus de détails sur le projet : lisez l’article du Populaire du Centre publié le 12 décembre 2017.

***

Le classement des Morts pour la France de Limoges selon le nom

Un siècle après la Grande Guerre, se souvenir de ceux qui sont décédés lors de ce conflit, c’est d’abord leur donner un nom. Dans les petites communes, les noms sont gravés à jamais sur le monument aux morts, ce qui n’est pas le cas de villes plus importantes comme Limoges ou Tulle. D’où l’importance du travail mené par les Archives municipales de ces villes pour dresser cette liste de noms qui répond au devoir de mémoire.

Dans la liste des 3003 Morts pour la France de Limoges, on compte 1961 noms différents. 1476 noms figurent une seule fois (49% des Morts) et 485 noms (51% des Morts) figurent de deux à dix-sept fois (graphique 1). Ces statistiques traduisent la grande diversité du stock des noms en France par rapport à de nombreux autres pays. Cette diversité est cependant moindre que celle que l’on peut observer aujourd’hui, car la liste porte sur des générations nées à la fin du XIXe siècle, époque où l’effet des migrations de population au niveau national ou international reste encore faible dans un département comme la Haute-Vienne. Parmi les 9 soldats nés à l’étranger, seulement deux ont un nom à consonance étrangère : Korngut (né en Autriche) et Canellakis (né en Grèce). On note que cinq noms Thomas, Dupuy, Faure, Faucher, Texier, apparaissent de douze à dix-sept fois dans la liste, il s’agit de patronymes très courants dans le département. On remarque également la présence de noms typiquement haut-viennois comme Nouhaud (9 fois), Laplaud (4 fois), Boulesteix et Lathière (seulement 2 fois) (1).

(1) Article Patronymes et toponymes courants en Limousin : un déterminisme géographique. Auteur : Joselito Mancuso – Insee Limousin, novembre 2007.

Lire le reste de cet article »

Le monument aux morts du Lycée Gay-Lussac

Édifié à l’initiative de l’Association des anciens élèves, le monument aux morts a été inauguré le 16 février 1922.

Source : www.memorialgenweb.org – Licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0

A l’occasion du 150ème anniversaire de sa création, l’association des anciens élèves et fonctionnaires du Lycée Gay-Lussac a fait restaurer le monument en 2017.

Pour en savoir plus consultez les liens suivants :

Limoges et la Grande Guerre

Les effets de la Grande Guerre sur une ville de l’arrière comme Limoges

Un article sur le blog “Ici c’est Limoges ” de Laurent Bourdelas, historien et écrivain, auteur de L’Histoire de Limoges (Geste Editions) qui propose des posts sur l’histoire de la ville qu’il connaît intimement. Anecdotes, souvenirs, singularités, récits, fantaisie… Un véritable plaidoyer pour un limogeage.

Il relate l’atmosphère dans la ville au moment de la mobilisation en août 1914, les articles hostiles à la guerre parus dans le Populaire du Centre, le parcours des régiments limousins appartenant au XIIème corps d’armée, le “limogeage” d’officiers par Joffre, l’accueil de blessés et de prisonniers allemands, l’impact sur les industries locales, la liesse populaire suite à l’armistice du 11 novembre 1918, les étapes de l’édification du monument aux morts de Limoges…

► lien vers l’article : https://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/ici-c-est-limoges/2017/02/20/limoges-et-la-grande-guerre-1914-18.html

Ressources sur les Morts pour la France de Limoges

À l’occasion des commémorations du centenaire de la Grande Guerre, le Canopé de l’académie de Limoges met à votre disposition cinq ressources pour mieux connaitre les 3003 Morts pour la France de Limoges.

En introduction à ces cinq ressources, le texte sur la liste des 3003 Morts pour la France de Limoges présente l’origine du projet, les sources utilisées pour élaborer la liste, la composition  de la liste et les résultats de la recherche, les apports et les limites de la liste.

Schéma des cinq ressources

Schéma des 5 ressources de MPF de Limoges

Les cinq ressources se composent d’un portrait statistique, d’une carte interactive et de deux questionnaires pédagogiques.

Le portrait statistique des Morts pour la France de Limoges se décline sous deux formes : un texte de 28 pages présente de façon détaillée les douze indicateurs analysés (nom, prénoms, lieu de naissance, date de naissance, date de décès, lieu de décès, lieu de résidence, centre de recrutement, régiment, grade, genre de mort) ; un diaporama de 41 pages présente de façon synthétique les douze indicateurs à travers des graphiques et des cartes.

La carte des Morts pour la France de Limoges comporte neuf calques : les six premiers calques permettent de visualiser les lieux de décès par année (de 1914 à 1919), le septième calque présente l’ensemble des 1087 lieux de décès, le huitième calque présente les batailles et opérations associées aux Morts pour la France de Limoges en 44 étapes, le neuvième calque propose de suivre le parcours du 63e régiment d’infanterie de Limoges pendant la Grande Guerre (régiment qui comporte le plus de Morts pour la France de Limoges).

Les questionnaires pédagogiques comportent 20 questions à choix multiples, avec des explication à la fois pour les réponses justes et les réponses fausses. Le questionnaire sur le portrait statistique permet de revisiter les principaux résultats des douze indicateurs statistiques. Le questionnaire sur la carte porte sur principaux lieux ou événements associés aux neuf calques.

Quiz sur la Carte des Morts pour la France de Limoges

Questionnaire pédagogique comportant 20 questions

► Pour pouvoir répondre au mieux, vous êtes invité au préalable à lire l’article la « Carte des Morts pour la France de Limoges » sur le site La Grande Guerre et le Limousin.

Carte des MPF de Limoges

Septième calque : les lieux de décès des Morts pour la France de Limoges : 6 questions
Huitième calque : batailles et opérations associées aux Morts pour la France de Limoges : 10 questions
Neuvième calque : le parcours du 63e régiment d’infanterie de Limoges : 4 questions

La Carte des Morts pour la France de Limoges en 20 questions

Départ
Félicitation - vous avez complété La Carte des Morts pour la France de Limoges en 20 questions. Vous avez obtenu %%SCORE%% sur %%TOTAL%%. Votre performance a été évaluée à %%RATING%%
Vos réponses sont surlignées ci-dessous.
Retour
Les questions en gris sont complétées.
12345
678910
1112131415
1617181920
Fin
Retour

► Vous pouvez télécharger le corrigé du quiz