Tulle 14-18, Portraits croisés

Exposition temporaire au Musée des Armes de Tulle

affiche_expo_Tulle_14-18

Dans le cadre de la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale, les Archives municipales de Tulle, vous proposent de découvrir le quotidien de la ville de Tulle. Bien qu’éloignée du front, toute la société tulliste est profondément bouleversée par le déroulement des évènements de 1914 à 1918.

L’exposition, réalisée à partir de documents publics conservés par les Archives municipales et d’archives privées collectées depuis 2014, cherche à mettre en lumière les particularités de la vie à l’arrière et les nécessaires adaptations dont ont dû faire preuve les Tullistes. Au travers du parcours de 4 personnalités célèbres ou anonymes, l’exposition doit permettre aux visiteurs de mieux appréhender les enjeux qui sont liés à la participation de l’arrière à l’effort de guerre. Pendant la période, la population double, passant de 15000 à 30000 habitants. L’afflux constant de blessés en provenance du front, de réfugiés fuyant les zones de combats et des soldats en permission crée une animation permanente dans la Préfecture corrézienne. Si les combats ont lieu à plus de 700 km, la guerre est toujours présente dans les esprits. Les familles des mobilisés sont d’abord partagées entre enthousiasme et inquiétude. Peu à peu, face aux restrictions, au contrôle exercé par les autorités, aux difficultés d’approvisionnement et aux décès des soldats qui s’enchaînent, la lassitude s’empare de tullistes qui ne voient pas le bout d’un conflit qui s’enlise. Confrontés à une censure et une propagande active, les Tullistes font preuve pendant le conflit d’une formidable solidarité et d’un dévouement exemplaire en participant à l’effort de guerre au sein des œuvres de secours ou dans les usines d’armement.

Source : Site de la ville de Tulle.

L’exposition se tient au Musée des Armes de Tulle du 15 octobre 2015 au 30 avril 2016. Elle sera inaugurée le jeudi 15 octobre 2015 à 18h.
Télécharger le dossier de presse

“Les quatre saisons sur le front de Jean Viallaneix”

Le carnet de guerre, intitulé « Les quatre saisons sur le front de Jean Viallaneix » a été achevé le 9 avril 2013. Il a été réalisé par l’école de Vitrac-sur-Montane en Corrèze, sous la conduite de Violaine Faramond-Pessayre, professeure des écoles. Le carnet retrace l’itinéraire de Jean Viallaneix, jeune Poilu originaire de Sarran qui fut tué sur le front le 25 septembre 1915. Il comporte des extraits de courrier, des photographies et il est illustré par les dessins des élèves.

Couverture du livre de l'école de Vitrac 19 -

L’école s’était engagée dans la participation au Concours “La Grande Guerre vue par les enfants petits artistes de la Mémoire”, organisé par l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre. Le carnet a obtenu, le 23 avril 2013, le premier prix du Département de la Corrèze. Il a également reçu en 2014 le label “Centenaire” de la Mission du Centenaire de la Guerre 14-18. Le livre a été édité en janvier 2015 et 250 exemplaires ont été distribués dans toutes les écoles de la Corrèze.

Lire le reste de cet article »

Le souvenir des morts de la Grande Guerre en Creuse

Documents des Archives Départementales de la Creuse

 Les Monuments aux Morts

Document 1 – Une volonté précoce d’honorer les morts. Lettre du Préfet de la Creuse au Sous-Préfet de Boussac au sujet du vote par le Conseil municipal de Nouhant du principe de l’érection d’un monument aux morts pour la Patrie et d’une demande de subvention auprès de l’État. Guéret, 5 octobre 1915.

Télécharger (PDF, 144KB)

Lire le reste de cet article »

Monuments de mémoire

A la demande de la Mission Centenaire, le site www.monumentsdememoire.fr, développé par le Canopé de l’académie de Toulouse, est déployé sur l’ensemble du territoire national.

Ainsi, dans chaque académie, les enseignants peuvent s’inscrire avec leur classe sur le site pour travailler sur un monument aux morts puis publier leurs travaux sur le site après avoir géo localisé le monument étudié.

Ce projet a été labellisé par la Mission Centenaire.

Présentation du site

Télécharger (PDF, 968KB)

Un webdocumentaire sur les traces du conflit 14-18 en Auvergne et Limousin

 

 Sept thématiques abordent, par l’image et le son (chansons d’époque) , les figures locales (René Viviani, Etienne Clémentel), les innovations (l’aviation), les faits marquants (présence des alliés américains, des prisonniers de guerre), qui ont survécu à la Grande Guerre.

Webdocumentaire Auvergne-Limousin

En Auvergne comme en Limousin, la “Der des Ders” ne s’est pas achevée à la 11e heure, du 11e jour, du 11e mois de l’année 1918. Ni avec la disparition, en 2008, à Brioude (Haute-Loire), de Louis de Cazenave, l’avant-dernier poilu français survivant.Des villes en campagnes, dans la pierre et dans les mémoires, en Auvergne comme en Limousin, si loin du front, les maux de l’histoire, un siècle après l’Armistice, ont laissé des traces indélébiles.