Monuments de mémoire

A la demande de la Mission Centenaire, le site www.monumentsdememoire.fr, développé par le Canopé de l’académie de Toulouse, est déployé sur l’ensemble du territoire national.

Ainsi, dans chaque académie, les enseignants peuvent s’inscrire avec leur classe sur le site pour travailler sur un monument aux morts puis publier leurs travaux sur le site après avoir géo localisé le monument étudié.

Ce projet a été labellisé par la Mission Centenaire.

Présentation du site

Télécharger (PDF, 968KB)

Un webdocumentaire sur les traces du conflit 14-18 en Auvergne et Limousin

 

 Sept thématiques abordent, par l’image et le son (chansons d’époque) , les figures locales (René Viviani, Etienne Clémentel), les innovations (l’aviation), les faits marquants (présence des alliés américains, des prisonniers de guerre), qui ont survécu à la Grande Guerre.

Webdocumentaire Auvergne-Limousin

En Auvergne comme en Limousin, la “Der des Ders” ne s’est pas achevée à la 11e heure, du 11e jour, du 11e mois de l’année 1918. Ni avec la disparition, en 2008, à Brioude (Haute-Loire), de Louis de Cazenave, l’avant-dernier poilu français survivant.Des villes en campagnes, dans la pierre et dans les mémoires, en Auvergne comme en Limousin, si loin du front, les maux de l’histoire, un siècle après l’Armistice, ont laissé des traces indélébiles.

Un dossier du CNRS : 14-18, un monde en guerre

Un dossier sur la Première Guerre mondiale et ses conséquences démographiques, politiques, économiques, sociales et culturelles.

L’histoire s’écrit au croisement des questions et des sources. Les questions changent avec le temps, et les historiens cherchent des sources pour y répondre. Aussi l’historiographie évolue-t-elle : les récits élaborés à une époque perdent leur intérêt pour l’époque qui suit. Les « vérités » se succèdent. Ainsi n’est-il pas étonnant que le dossier que l’on va lire témoigne d’un renouvellement de l’histoire de la Grande Guerre. L’histoire diplomatique tente de dépasser la querelle des responsabilités pour démonter le fonctionnement des pouvoirs, tandis que se développent des approches plus sociologiques ou comparatives. C’est l’aboutissement d’une évolution qu’il convient de mettre en

Lire la suite de l’éditorial

Le projet “la Grande Collecte”, vendredi 14 et samedi 15 novembre 2014

La Grande Collecte

Histoire et mémoire 

Le ministère chargé de l’Éducation nationale s’associe au Service interministériel des archives de France (SIAF), à la Bibliothèque nationale de France (BNF), à la Mission du centenaire de la Première guerre mondiale et à d’autres partenaires, afin de mettre en œuvre une collecte de souvenirs familiaux relatifs à la Première Guerre mondiale dans toute la France. Les élèves des écoles, collèges et lycées sont invités à participer à ce projet, intitulé “la Grande Collecte”, les vendredi 14 et samedi 15 novembre 2014. 

Exposition à Ambazac : 14-18 L’itinéraire d’un soldat pendant la Grande Guerre

Exposition du Pays d’Ambazac

3 avenue  du Général de Gaulle 87240 AMBAZAC
Tél : 05 55 56 70 70
contact@tourisme-ambazac.fr

Affiche exposition Ambazac

Descriptif

L’OT MAVAT a le plaisir d’accueillir l’exposition présentée par l’Association de Collectionneurs du Pays d’Ambazac qui a choisi d’aborder la guerre à travers le parcours d’un jeune soldat de notre territoire. Ce soldat vous le découvrirez tout au long de l’exposition sous le prénom de François. Afin d’honorer la mémoire de ces soldats et de leurs compagnons de misère, l’exposition retrace le parcours de l’un d’entre eux, François né le 16 juin 1892 à St Junien, mobilisé le 2 août 1914 à l’âge de 22 ans affecté au sein du 63ème régiment d’infanterie de Limoges.   Cette exposition est complétée par la présentation d’effets d’uniforme et d’objets d’époque permettant une visualisation plus concrète de ce qui fut le quotidien des « poilus ». (casques, képis, étuis d’obus, éclats d’obus, journaux,…etc). Outre un aperçu des différentes armes engagées dans le conflit par une mise en évidence de coiffures militaires françaises et allemandes et de certains équipements, cette exposition présente un condensé de la vie quotidienne du combattant au travers de dessins et de petits objets réalisés lors des périodes dites « de repos » ou dans les hôpitaux du front, afin d’échapper un instant à l’enfer des combats, à la boue, au froid, à la faim, à la soif, à la vermine ou aux rats. Enfin, la vie de l’arrière est également rappelée notamment par une présentation de différents périodiques, cartes postales, objets en porcelaine où caricature de l’ennemi et « bourrage de crâne » sont outrancièrement exploités.

Visible jusqu’au 19 novembre 2014, mardi, mercredi et vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30 et le jeudi et samedi de 9h à 12h.

Entrée libre et gratuite. Présentée par l’Association de Collectionneurs du Pays d’Ambazac avec la participation de la Cinémathèque du Limousin.

Source : site tourisme-hautevienne.com