Monuments de mémoire

A la demande de la Mission Centenaire, le site www.monumentsdememoire.fr, développé par le Canopé de l’académie de Toulouse, est déployé sur l’ensemble du territoire national.

Ainsi, dans chaque académie, les enseignants peuvent s’inscrire avec leur classe sur le site pour travailler sur un monument aux morts puis publier leurs travaux sur le site après avoir géo localisé le monument étudié.

Ce projet a été labellisé par la Mission Centenaire.

Présentation du site

Télécharger (PDF, 968KB)

Un webdocumentaire sur les traces du conflit 14-18 en Auvergne et Limousin

 

 Sept thématiques abordent, par l’image et le son (chansons d’époque) , les figures locales (René Viviani, Etienne Clémentel), les innovations (l’aviation), les faits marquants (présence des alliés américains, des prisonniers de guerre), qui ont survécu à la Grande Guerre.

Webdocumentaire Auvergne-Limousin

En Auvergne comme en Limousin, la “Der des Ders” ne s’est pas achevée à la 11e heure, du 11e jour, du 11e mois de l’année 1918. Ni avec la disparition, en 2008, à Brioude (Haute-Loire), de Louis de Cazenave, l’avant-dernier poilu français survivant.Des villes en campagnes, dans la pierre et dans les mémoires, en Auvergne comme en Limousin, si loin du front, les maux de l’histoire, un siècle après l’Armistice, ont laissé des traces indélébiles.

Un dossier du CNRS : 14-18, un monde en guerre

Un dossier sur la Première Guerre mondiale et ses conséquences démographiques, politiques, économiques, sociales et culturelles.

L’histoire s’écrit au croisement des questions et des sources. Les questions changent avec le temps, et les historiens cherchent des sources pour y répondre. Aussi l’historiographie évolue-t-elle : les récits élaborés à une époque perdent leur intérêt pour l’époque qui suit. Les « vérités » se succèdent. Ainsi n’est-il pas étonnant que le dossier que l’on va lire témoigne d’un renouvellement de l’histoire de la Grande Guerre. L’histoire diplomatique tente de dépasser la querelle des responsabilités pour démonter le fonctionnement des pouvoirs, tandis que se développent des approches plus sociologiques ou comparatives. C’est l’aboutissement d’une évolution qu’il convient de mettre en

Lire la suite de l’éditorial

“14-18, La catastrophe”, Les Collections de l’Histoire

La catastrophe

A l’orée des commémorations qui vont marquer le centenaire de la Première Guerre mondiale, des historiens reviennent sur l’événement fondateur du XXe siècle. L’ébranlement de l’Europe commence bien avant l’attentat de Sarajevo du 28 juin 1914 et les soubresauts du conflit s’arrêtent des années après l’armistice du 11 novembre 1918. Au-delà du Vieux Monde, tous les continents sont touchés, comme le sont, partout, les hommes couchés dans les tranchées, les femmes en première ligne de la production, les savants, les artistes. Les survivants en sont conscients : plus rien ne sera comme avant. Nous sommes aussi les héritiers de 14-18. Une historiographie renouvelée nous permet de mesurer en quoi.

L Histoire nov 2013 14-18 La Catastrophe

Lire le reste de cet article »

Le projet “la Grande Collecte”, vendredi 14 et samedi 15 novembre 2014

La Grande Collecte

Histoire et mémoire 

Le ministère chargé de l’Éducation nationale s’associe au Service interministériel des archives de France (SIAF), à la Bibliothèque nationale de France (BNF), à la Mission du centenaire de la Première guerre mondiale et à d’autres partenaires, afin de mettre en œuvre une collecte de souvenirs familiaux relatifs à la Première Guerre mondiale dans toute la France. Les élèves des écoles, collèges et lycées sont invités à participer à ce projet, intitulé “la Grande Collecte”, les vendredi 14 et samedi 15 novembre 2014.