Le concours « Les petits artistes de la mémoire, la Grande Guerre vue par les enfants »

Les “petits artistes de la mémoire” racontent les Poilus, un concours à destination du premier degré

La Fondation Varenne est l’un des partenaires du concours scolaire « Les petits artistes de la mémoire, la Grande Guerre vue par les enfants » organisé par l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONAC-VG), dans le cadre du Centenaire de la Première Guerre Mondiale.

Ouvert aux classes du primaire (niveau CM2 ou mixtes CE2/CM1/CM2), il invite les jeunes à réaliser une « œuvre mémorielle » en trois étapes sous la forme d’un carnet de guerre artistique alliant expression littéraire, plastique ou numérique.

Lire le reste de cet article »

Un hors-série : 1914-1918, la Grande Guerre vécue d’Auvergne et du Limousin

1914-1918 AUVERGNE LIMOUSIN – Hors-série 164 pages
Le Populaire du Centre et La Montagne, novembre 2013, 7,5€.
1914-1918 Auvergne Limousin, HS du Populaire du Centre et de la Montagne, 162 pages, novembre 2013
Dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre, les journaux La Montagne (siège à Clermont-Ferrand) et Le Populaire du Centre (siège à Limoges), avec le soutien de la Fondation Alexandre Varenne, publient  un hors-série sur le thème suivant : 1914-1918, la Grande Guerre vécue d’Auvergne et  du Limousin.

Retrouver un soldat de 1914-1918

… et le détail de ses quatre années de guerre

Parution le 10 septembre 2013, 112 pages 17 x 24, brochées
ISBN 978-2-35077-232-5
12 €

Retrouver un soldat de 1914-1918

 

Auteur : Yves Buffetaut

Docteur en histoire, Yves Buffetaut a publié de nombreux ouvrages sur les deux conflits mondiaux, ainsi que des guides de généalogie aux Éditions Ysec, Autrement ou Hachette. Il est le créateur de la revue Tranchées, consacrée à la Grande Guerre.

Quatrième de couverture

À la veille des commémorations de la Grande Guerre, il était indispensable de permettre aux historiens et aux généalogistes de retrouver les souvenirs du « grand-père qui a fait 14 ». Pas seulement son nom, mais le détail de ce qu’il a pu vivre pendant quatre ans

Parce qu’il a disparu, on pourrait croire que ses souffrances ou ses actes d’héroïsme sont oubliés, qu’ils sont partis avec lui. Or, il n’a jamais été aussi facile qu’aujourd’hui de collecter des informations individuelles précises sur un ancêtre soldat, sous-officier ou officier, sur l’un de ces huit millions de « poilus » de la Grande Guerre, quel que soit son grade. Le ministère de la Défense a mis en ligne des bases de données d’une importance capitale pour les chercheurs. Des associations, des bénévoles et des bibliothèques françaises ou étrangères offrent également des sites remarquablement conçus, avec des renseignements de premier plan aux chercheurs: forums d’entraide, historiques régimentaires, documents d’archives…

Cet ouvrage vous servira de guide dans le foisonnement des fonds et des bases de données. Grâce à lui, vous pourrez retracer en détail la biographie du militaire qui vous intéresse, parfois même son quotidien, jour après jour, attaque après attaque, bombardement après bombardement… C’est l’histoire, mais une histoire qui rejoint la vôtre : celle de votre ancêtre soldat dans les tranchées de 1914-1918.

Le Comité départemental du Centenaire de la Creuse

Le Comité départemental du Centenaire de la Creuse s’est réuni pour la première fois le 21 septembre 2012.

Le compte rendu de la réunion d’installation du CDC

Dans le cadre des travaux du comité départemental de pilotage différents groupes de travail ont été constitués :

  • – groupe spectacle “fresque de Bridiers” (projet proposé à la labellisation nationale)
  • – groupe “la place des femmes dans le conflit”
  • – groupe concernant les recherches biographiques sur les poilus
  • – groupe mémoire et patrimoine.

Consulter les comptes-rendus des groupes de travail  Source : Site de la Mission du Centenaire.